vendredi, novembre 03, 2006

Joe Sample: Un génie, très discret.


Joe Sample et Randy Crawford signent ce mois ci un album à ne pas laisser passer: Feeling Good.

"High Level", on ne voit pas trop quel autre terme pourrait bien décrire ce dernier opus du duo rendu célèbre par Street Life (notamment utilisé pour le générique du film Jackie Brown, de Q. Tarantino).

A leurs côtés, on retrouve un duo brillantissime, Steve Gad à la batterie, et Larry Carlton à la guitare. Ces deux génies sont connus en France pour avoir collaboré au succès de l'album Où est la source de Michel Jonasz (Groove Baby Groove, eh oui, c'était eux !). Larry Carlton est très connu également pour sa carrière solo.

C'est du "free jazz" de très haut de gamme. Ce genre de Jazz qui utilise un air connu comme un prétexte, pour laisser s'exprimer le génie des artistes.

On est un peu déçu tout de même que ce ne soit que des "reprises". Le mot reprise recouvre ici, tout de même, une réalité bien éloignée des gémissements de la star-ac', c'est certain. Mais on aurait aimé réentendre une création sortie de l'esprit fou de Joe Sample (Fly with Wings of Love avec son groupe The Crusaders .... une création énorme). Musicalement incontournable, la voix de Randy Crawford, l'age aidant, est sans doute la plus belle voix du jazz contemporain.

Joe Sample est décidemment un génie. Depuis le début des années 70, jusqu'à aujourd'hui, sa musique n'a cessé d'être plus inventive, plus créatrice, et plus talentueuse que toute celle de ses contemporains. Le sillon qu'il creuse, avec un piano libre et rythmé, convient bien plus aux musiques de film qu'aux plateaux de télé. Il restera donc un parfait inconnu pour le grand public, qui sans le savoir, danse et écoute du Joe Sample.

Au fond, si Joe Sample est si peu connu du grand public, c'est à la fois par le côté pointu de sa musique, mais aussi par une organisation médiatique qui capture les élites dans des niches de marché, rendues volontairement inaccessibles.

En écrivant sur Joe Sample, moi blogger, ou n'importe quel journaliste, prouve surtout sa connaissance et sa maîtrise du sujet. Il est évident, que la valeur ajoutée du commentateur est d'autant plus évidente que le sujet est peu connu de ses lecteurs.

Joe Sample est ainsi capturé, à l'abri des regards indiscrets, par une élite de mélomanes, à qui il sert de signe de reconnaissance: "Ouf, nous qui connaissons Joe Sample, nous en faisons partie, de l'élite".

Je ne sais pas si j'en fais partie, mais en tout cas, Joe Sample c'est bien, pour tout le monde.

2 commentaires:

Jef Elai a dit…

Tu devrais offrir la possibilité d'écouter un extrait ou au moins un lien vers une liste de ses créations les plus célèbres... Que ceux qui ne font pas partir de l'élite puisse découvrir !

Il a beau être connu que par les initiés, il y en a bien un qui a pris le temps de lui consacrer un site, une bio sur wikipédia.

Emmanuel Niddam a dit…

Bonjour,

Merci de ce commentaire.

Effectivement, Joe Sample n'est pas un parfait incconu (bien que je n'ai rien trouvé de si documenté dans WiKi).

J'ai essayé d'ajouter des liens sur mon poste.

Mais j'avoue avoir bien du mal à trouver des zones dans le Web où écouter cette musique là.

@+